Voeux Afrique du MEDEF

L’Afrique : un  grand continent d’Avenir.

         

L’enthousiasme de Pierre Gattaz, président du MEDEF, depuis sa découverte de l’Afrique en novembre 2015, lors de sa visite au Nigéria, l’a fait qualifier ce continent de « géant » et de « continent de tous les possibles », « où les opportunités sont immenses ».

En ce jeudi 26 janvier, deux semaines après le 27ème Sommet Afrique-France qui s’est déroulé le 13 et 14 janvier à Bamako, le MEDEF international a présenté ses vœux pour l’Afrique, dans l’enceinte du siège de l’Unesco, à Paris. Vœux adressés au continent africain dans sa globalité. En effet, afin de démultiplier les opportunités d’échanges informels et rendre plus efficaces toutes les actions menées et à venir sur l’ensemble du continent Afrique, il n’y aura plus les comités Afrique Sub-saharienne et Afrique du Nord séparés. Il n’y a plus désormais qu’un seul comité Afrique.

Cette cérémonie s’est déroulée  en présence des ambassadeurs des pays africains en France, des représentants des pouvoirs publics français, des présidents de Conseil de chefs d’entreprises bilatéraux de Medef International et des entreprises françaises implantées en Afrique. Pierre Gattaz, qui n’a découvert l’Afrique qu’en novembre 2015 lors de son voyage au Nigeria, a émis trois souhaits. Le premier: « avoir avec nos partenaires africains une vision ambitieuse de l’Afrique et de la France ». Le deuxième: « devoir jouer collectif et donner la priorité aux actions concrètes et de terrain ». Enfin le troisième: « prendre la jeunesse et l’entrepreneuriat comme étant des axes déterminants de notre avenir ».

Réaliste, Patrice Fonlladosa, président du comité Afrique du Medef International, déclare qu’« il faut, plus que jamais, oser l’Afrique, aux côtés des chefs d’entreprises et entrepreneurs africains, et créer de nouveaux partenaires innovants »« Ils déboucheront sur des emplois stables et qualifiés, en France et en Afrique, et nous permettront de remporter le défi d’une croissance inclusive.» conclut-il.

Les discours officiels se retrouvent dans les échanges riches,  cordiaux et confiants entre les invités. L’Afrique étant  une des grandes priorités du Medef, les chefs d’entreprise suivent, conscients que l’environnement des affaires est devenu propice pour « créer des emplois durables et des entreprises locales « , et motivés par la prévision d’une population africaine de plus d’un milliard d’habitants d’ici 2050.

Des vœux 2017 pour lesquels les chefs d’entreprises français souhaitent, en partenariat avec toutes les instances, y compris l’apport des diasporas désireuses de travailler avec leurs pays d’origine, « obtenir l’ambition de saisir en Afrique toutes les opportunités innombrables, allant de la transformation des matières premières, en passant par les transports, l’énergie, les infrastructures, jusqu’aux métiers du monde numérique ».